Vous êtes ici  ›Home› Dossiers

LE PARC DE VEHICULES BELGES EN 2004 (JUILLET 2005)

L’année dernière, le parc automobile belge a franchi le cap des 6 millions d’unités. La Belgique comptait en effet 6.070.975 véhicules fin 2004, soit 1,5% de plus qu’en 2003. Les principaux moteurs de croissance furent les utilitaires légers (+5,7%) et les motos (+ 4,2%). La croissance du parc de voitures est quant à elle restée inférieure à 1%, tout comme celle du parc de tracteurs (+0,3%).

Parmi les segments en baisse, citons les camions de distribution et les poids lourds (respectivement -0,8% et -0,2%). La forte chute des minibus (-9,2%) mérite un petit commentaire : les véhicules neufs offrant au maximum 8+1 places assises sont depuis peu considérés comme voitures particulières.

Évolution et composition du parc

Transport de personnes

Le parc destiné au transport de personnes —voitures, motos, autobus et autocars —s’est élargi de 2 millions au cours du dernier quart de siècle, pour atteindre près de 5,2 millions d’unités (voir tableau 1). Cette croissance a été due en grande majorité aux voitures de tourisme et aux motos. Le nombre de voitures a augmenté de moitié depuis 1980, jusqu’à un total de 4,8 millions, tandis que le parc de motos a triplé jusqu’à près de 330.000 unités.

Le rythme de croissance du parc automobile s’est toutefois fortement ralenti au cours de ces dernières décennies : alors que le parc de voitures enregistrait encore une croissance de plus de 10% par an dans les années ’60, ce pourcentage est tombé à 1,5 à 2% dans les années ’90, pour flirter avec la barre de 1% ces dernières années (voir graphique 1). Le point de saturation semble donc être en vue : le marché automobile évolue progressivement d’un marché en expansion à un marché de remplacement. Le parc des autobus et autocars a diminué d’un quart, jusqu’à quelque 15.000 unités, au cours de ces 25 dernières années. L’individualisation croissante du comportement des consommateurs en matière de déplacements n’est évidemment pas étrangère à cette tendance descendante. Le transport collectif de personnes connaît toutefois un regain de popularité depuis quelques années, puisque le nombre d’autobus et autocar a augmenté de 5% depuis 2000.

Transport de marchandises

Le parc destiné au transport de marchandises —fourgonnettes, camions et tracteurs —a plus que doublé depuis 1980, culminant aujourd’hui à près de 635.000 unités. Le parc de fourgonnettes a triplé jusqu’à un peu plus de 480.000 unités, tandis que les tracteurs et poids lourds (plus de 16 tonnes) représentent conjointement 87.000 véhicules, soit la moitié de plus qu’en 1980. Dans le segment moyen (3,5 à 16 tonnes), le volume du parc a fondu de 88.000 unités en 1980 à 65.000 en 2004. Les parts respectives des trois segments de véhicules dans le transport de marchandises ont totalement changé en faveur des utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes), dont la part est passée de 50% en 1980 à 75% en 2004. Le segment moyen (3,5 à 16 tonnes) a quant à lui vu sa part chuter de 30% à 10%, le segment lourd de 20% à 13,5%.

Kilométrage moyen par type de véhicule (1)

Transport de personnes

Les données recueillies par les centres de contrôle technique de Belgique, qui ont relevé le kilométrage annuel de près de 4 millions de véhicules, révèlent qu’une voiture de tourisme belge a parcouru en moyenne 15.717 km en 2003. On est ici très proche des 15.077 km/an (2) mis en lumière par les statistiques routières issues du réseau routier belge, qui ne tiennent évidemment compte que des kilomètres parcourus en Belgique. Le kilométrage annuel des voitures est plus élevé d’un tiers aujourd’hui qu’en 1980, mais est resté étonnamment stable ces cinq dernières années (voir graphique). Une certaine limite maximale semble donc se dessiner aussi en termes d’usage individuel de la voiture. Enfin, les moyens de transport collectifs comme les autobus et autocars ont parcouru en moyenne 36.539 km en 2003.

Transport de marchandises

Les mesures effectuées dans le transport de marchandises nous apprennent par ailleurs qu’une fourgonnette a parcouru en moyenne 19.273 km en 2003, un camion 29.093 km et un tracteur industriel 92.113 km. Le kilométrage annuel est sensiblement plus élevé pendant les premières années d’un véhicule. Ainsi, les tracteurs industriels dépassent régulièrement 120.000 km par an au cours des 5 premières années, les camions 50.000 km et plus, tandis que les fourgonnettes avalent quelque 30.000 km.

(1) Relevé des kilométrages annuels 2004, Brochure n° 24 – SPF Mobilité et Transports.
(2) Estimation pour 2004, SPF Mobilité et Transports, Direction générale Mobilité et Sécurité routière, Direction Mobilité.

Télécharger le dossier complet 'Le parc de véhicules belges en 2004' au format PDF

Twitter

Finaal resultaat 96e #BrusselsMotorShow : 542.566 bezoekers. Met zowat 36.000 bezoekers voor #WeAreMobility. Afspra… https://t.co/4PlfIaIET5


Lire

96e #BrusselsMotorShow sluit de deuren. Heel heel heel veel dank aan al onze bezoekers en exposanten. Wij hopen dat… https://t.co/yAtqVNDTJn


Lire


RT @Modalizy_BE: Modalizy a gagné le Best Start Up Award 2018 au salon #WeAreMobility vendredi. Nous vous en parlons sur notre blog 🎉 https…


Lire

Succès de foule pour le 96e Salon de l'Auto ! https://t.co/6QO6fqHXnP


Lire