Vous êtes ici  ›Home› Publications

FEBIAC revient avec satisfaction sur la 99e édition décentralisée du Salon de l'Auto, de la Moto et du Van

Face à la résurgence de cas de COVID, le rideau est tombé dès la fin novembre 2021 sur la 99e édition physique du Brussels Motorshow, la plus grande foire commerciale du pays, qui attire chaque année plus d’un demi-million de visiteurs.

« La cinquième vague de la pandémie a rendu impossible l’organisation d’une foire physique en janvier, explique Andreas Cremer, Administrateur délégué de FEBIAC, la Fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile et du cycle. Nous aurions bien entendu souhaité organiser notre Brussels Motorshow mais ce n'était tout simplement plus justifiable au vu du contexte sanitaire. »

Pour autant, la fédération de l’automobile et des deux-roues motorisés n’est pas restée inactive durant le mois de janvier, bien au contraire.

« Janvier constitue le mois le plus important pour notre secteur, poursuit Andreas Cremer. Pour le consommateur, il s’agit du meilleur moment pour concrétiser l’achat d’un véhicule neuf car c'est à ce moment que les traditionnelles ‘conditions salon’ sont en vigueur. »

Pour les constructeurs et les importateurs de véhicules neufs, janvier constitue le mois le plus crucial car il détermine la tendance pour la suite de l'année commerciale en collectant en moyenne 30% du volume annuel de commandes.

FEBIAC a donc décentralisé son Salon tout en lançant un puissant programme de communication pour aider ses membres autour d’un message clé : "la 99e édition du Salon se déroule chez votre concessionnaire".

« En janvier, nous nous sommes réinventés et nous avons mené des actions créatives et uniques par l’entremise de notre Rooftop Studio implanté sur le toit du Palais 5 de Brussels Expo, mais aussi au travers d’actions sur les réseaux sociaux qui ont touché des millions de Belges, contribuant avec succès aux campagnes médiatiques et aux promotions qu’ont activé massivement les marques, » explique Gabriel Goffoy, Directeur Communication de FEBIAC. « Les premiers retours de nos membres sur le mois de janvier sont positifs, même si nous constatons que ce sont surtout les entreprises et les indépendants qui portent les ventes. Néanmoins, les conditions Salon n'ont pas échappé aux particuliers. Et même si les showrooms n'étaient pas aussi remplis que lors d’un Salon traditionnel, il semble que la clientèle était composée de moins de curieux mais de plus d'acheteurs. »

C’est véritablement au cours des prochains mois que pourra être quantifié le taux de réussite commercial de la période dite du « Salon », le temps que les véhicules commandés en janvier soient produits et livrés à leurs nouveaux propriétaires. Traditionnellement, ces résultats se marquent essentiellement entre les mois de mars et de juin.

« Après une 99e édition décentralisée, FEBIAC espère pouvoir organiser une 100e édition physique de son Salon en janvier 2023 », conclut Andreas Cremer. « A ce titre, trois éléments seront essentiels : l’intérêt de nos membres exposants, qui était bien réel cette année ; l’intérêt du grand public, qui ne s’est jamais démenti lors des dernières éditions du Salon ; mais aussi l’évolution de la pandémie de COVID-19. Et justement, cette évolution de la pandémie en endémie nous donne la confiance nécessaire pour remettre sous les feux de la rampe, en compagnie de nos membres exposants, la plus grande foire commerciale de Belgique pour une 100e édition exceptionnelle. »

Automotive Guide